Les plantes dépolluantes pour la maison

Posted by on septembre 13, 2019


Il faut savoir que l’air respiré en intérieur est plus pollué qu’à l’extérieur. Or, un air pollué peut être à l’origine des bronchites allergiques, des rhumes ou encore des crises d’asthme. Pour améliorer la qualité de l’air intérieur, installer des plantes dépolluantes à la maison se trouve être la meilleure solution. Elles captent les principaux polluants afin d’assainir l’air.

Les plantes dépolluantes sont-elles efficaces pour purifier l’air ?

Quand une personne respire de l’air, elle garde l’oxygène pour alimenter son organisme. En expirant, elle rejette du dioxyde de carbone. Les plantes fonctionnent également avec le même principe sauf qu’elles n’absorbent pas les mêmes éléments que les hommes. Le système se résume par un échange gazeux entre les végétaux grâce aux micro-organismes qui s’installent dans les racines. Les micro-organismes en question produisent de l’oxygène ainsi que de la vapeur d’eau. Ce mécanisme est extrêmement favorable pour humidifier les pièces intérieures tout en renouvelant l’air qu’on respire. C’est pourquoi il est très bénéfique d’avoir des plantes dépolluantes dans la maison. Elles contribuent à la purification de l’air. Par ailleurs, les plantes dépolluantes sont très efficaces pour éliminer les éléments nocifs du tabac et les remplacer par du bon oxygène. En utilisant le four, le fer à lisser, le wifi, la micro-onde et les téléphones portables, la chambre, la salle de bain et le salon sont envahis d’ondes électromagnétiques. Les plantes dépolluantes participent à la diminution de leurs effets nocifs sur l’organisme.

Comment choisir ses plantes dépolluantes ?

Le choix de la plante dépolluante dépend de la pièce à dépolluer ou se fait en fonction des polluants à combattre. Pour lutter contre l’ammoniac, le choix peut s’orienter vers les lierres, les anthuriums ou les ficus. Le palmier à cannes et l’azalée peuvent capter les petites particules d’ammoniac qui causent souvent les toux. Il est mieux de placer ce type de plante dépolluante sous une source de lumière indirecte. Pour résoudre les problèmes d’air sec en intérieur provoqué par le chauffage et la climatisation, certaines plantes dépolluantes aident à humidifier l’air. Le gerbera, le dieffenbachia et le pothos sont des végétaux qui émettent de la vapeur d’eau. L’installation de la fougère dans le séjour ou la cuisine est aussi le meilleur moyen de réduire l’électricité statique et optimise l’humidification de l’air. Pour atténuer les nuisances du formaldéhyde, il faut privilégier les plantes telles que le phoenix roebelenii, le philodendron scandens, le dracaena marginata, le kentia ou l’aglaonema. À noter que le formaldéhyde est présent dans les peintures d’intérieur, les gels douche, les détergents ménagers, les revêtements de sols, les bois agglomérés, les désodorisants, etc. La langue de belle-mère ou Sansevière est la plante idéale pour supprimer le benzène, le xylène et le trichloréthylène de l’air intérieur. Les plantes grasses comme les cactus aident à réduire les ondes électromagnétiques dans le logement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *