Nos conseils pour choisir une formation VTC à Paris

Posted by on septembre 25, 2019


Aujourd’hui, de plus en plus de personnes aspirent à devenir chauffeur VTC. Cela s’explique par le fait qu’un chauffeur VTC indépendant bénéficie d’un avantage fiscal s’il réalise un chiffre d’affaires qui tend vers zéro. En effet, dans ce cas, il n’est obligé de déclarer ou de participer à la cotisation d’une mutuelle sociale. Et il peut même obtenir le statut micro-fiscal, c’est-à-dire que ses cotisations sociales sont réduites comparées à celles des chauffeurs VTC qui travaillent au sein de sociétés de transport.

Les erreurs à éviter au moment de choisir la formation

De nos jours, les formations pour devenir VTC à Paris sont si nombreuses qu’il est souvent difficile de faire le tri entre elles. Car un certain nombre de centres de formations proposent des prix incroyablement bas. Ce qui paraît alléchant au premier coup d’œil. Mais il convient de se méfier de ces tarifs trop alléchants ! En effet, la plupart de ces centres qui proposent des formations pas cher travaillent étroitement avec des loueurs de véhicule. Et ils font payer la location de la voiture pendant toute la durée de la formation par le candidat à l’examen VTC.

En d’autres termes, il est possible que celui-ci soit attiré par le coût de formation qui ne dépasse pas 100 euros jusqu’à ce qu’il obtienne la licence VTC. Mais en même temps, il va devoir s’acquitter la location du véhicule qui pourra atteindre jusqu’à 1 000 euros ou plus. D’autre part, il existe des centres de formation qui proposent à leurs apprenants de régler leurs séances de formations en services. Cela signifie que ces derniers vont travailler pour le centre jusqu’u remboursement total du coût de la formation VTC à Paris. Or, les centres font exprès d’augmenter les coûts de formation. De cette façon, l’apprenant va rester plus longtemps chez eux. Il est donc primordial de savoir distinguer les centres agréés des centres arnaqueurs ou tricheurs.

Une bonne formation dans un centre agréé

Pour devenir chauffeur VTC à Paris, il faut obligatoirement posséder une carte professionnelle VTC. Or, pour entrer en possession de cette fameuse carte, il est nécessaire de déposer un dossier à la Préfecture de Police. Il existe un certain nombre de pièces exigées pour constituer ce dossier. Il s’agit notamment d’un permis B valide depuis plus de 3 ans, avoir un casier judiciaire vierge, et être titulaire du diplôme « Prévention et Secours Civiques de niveau 1 » depuis moins de 2 ans. Le candidat doit également présenter une attestation d’aptitude physique à la conduite qui est délivrée par la Préfecture.

Et surtout, il doit avoir réussi l’examen VTC qui remplace la formation initiale VTC de 250 heures depuis 2016. Il est donc indispensable de suivre une formation VTC à Paris. Pour cela, il faut se tourner vers un centre agréé par l’État. Pour trouver la liste des centres de formation VTC agréés, il suffit de se connecter sur le site Internet de chaque département. Ensuite, il est important de chercher un centre bien localisé et qui se distingue par son sérieux. Il faut également que ce centre suive de près les évolutions légales du métier. Enfin, il doit disposer d’une grande expérience dans ce genre de formation et être en mesure de proposer des stages de formation VTC qui peuvent s’adapter aux besoins de chaque candidat.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *